STAGE DESTINE AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ ÉTRANGERS

Pertinence du stage

Depuis quelques années, il est constaté que le flux migratoire des Kinésithérapeutes est en constante évolution. En effet, la difficulté constituée par le Numérus Clausus, institué par l’état dans le parcours des Etudes médicales, a incité nombre d’étudiants français à faire leurs études à l’étranger, dans le cadre Européen.

Dès l’obtention de leur diplôme de Kinésithérapeute, ces nouveaux professionnels ainsi que leurs consœurs et confrères étrangers reviennent en France pour faire reconnaitre leur diplôme et s’installer.

Pour ce faire, ces professionnels contactent l’ARS (Agence Régionale de Santé) afin de faire valider leur diplôme puis le Conseil Départemental de l’Ordre pour se faire inscrire sur la liste de kinésithérapeutes de leur département.
Jusqu’à présent les demandeurs étaient tenus de respecter des mesures compensatoires techniques si leur diplôme présentait des « manques » par rapport au programme Français (Stages de Pédiatrie, Kinésithérapie respiratoire, etc…).

AUJOURD’HUI :

Au premier Juillet 2019, la législation change !

Le nouveau référentiel d’étude en Kinésithérapie est applicable et la validation du programme des études « politique nationale de santé et santé publique », représentée par les U. E1 (Unité d’Enseignement) et U. E.14, est obligatoire et se traduira par la prescription de mesures compensatoires.

Le stage que nous proposons, ouvrant droit à l’obtention du D.U. « Sécurisation de l’installation des professionnels de santé en France : Langue et Législation professionnelle » permet de satisfaire pleinement aux exigences de ces deux U.E.

Ce Diplôme Universitaire Français, reconnu par le Conseil National de l’Ordre des Kinésithérapeutes, permettra à tous les titulaires de diplômes étrangers de satisfaire aux obligations des U.E 1 et U.E 14 et d’éviter ainsi de nombreuses semaines de stages compensatoires ; Les possibilités d’éventuels stages n’ont pas encore été définies et risquent donc de ralentir l’installation des nouveaux diplômés.

 

Durée de la formation

1 semaine pour la législation
1 à 2 mois pour la langue

Objectifs de la formation

L’objectif est d’acquérir à minima « le niveau seuil » B1, basé sur le référentiel du Cadre Européen Commun de référence pour les langues.

  1.  Maitrise de la langue française dans le milieu professionnel spécifique des kinésithérapeutes:
    •  Compréhension orale: Comprendre le français dans des conversations professionnelles courantes.
    • Compréhension écrite : Lire les dossiers médicaux, les notes et les transmissions de travail, les articles de base de la presse écrite médicale.
  2. Être formé en législation professionnelle PRATIQUE pour obtenir une connaissance suffisante sur:
    • Le cadre de l’exercice en France
    • Les formes d’exercice (Libéral et salarié)
    • L’exercice libéral (à partir d’un cas pratique – sur logiciel métier)
    • La réalité de la pratique en cabinet.

Prérequis

Professionnel de Santé Bac +3 ou plus

 

 

Infos pratiques

Afin de maximiser l’efficacité de la formation il est proposé un programme d’accueil en famille sur Toulouse. L’étudiant pourra bénéficier d’un programme en immersion totale.

Les professionnels de SantéJuris, tous en activité, pourront proposer aux stagiaires une approche vraiment pratique en facilitant, notamment, le rapprochement avec les professionnels libéraux.

Date du stage: du 23 au 30 septembre 2019
Nombre d’heures: 56h
Coût: 1200 €
Lieu de la formation: Toulouse

logo santéjuris

Vous souhaitez être informés de nos prochains colloques et stages?

Renseignez votre email

Un courriel de confirmation vous a été envoyé.